Manuscrit de baudelaire

Le manuscrit



Il y a belle lurette que les éditeurs ne prennent plus la peine de lire un manuscrit écrit de la main de son auteur.

Actuellement, pour être accepté à la lecture, il faut impérativement que le texte soit dactylographié, voire numérique (Gallimard exige, pour sa collection Jeunesse, que les auteurs envoient un fichier PDF).

Bien que le mot « tapuscrit » soit plus adapté à cette réalité, le terme de manuscrit continue néanmoins à être utilisé et a pris de nos jours le sens de texte non encore publié.



Évolution


Clé USB Aujourd’hui, la chaîne d’édition-impression est informatisée et relève, tout entière, de la technologie numérique. De ce fait, nous ne pourrons travailler à vos futurs livres qu’à la condition d’obtenir votre manuscrit sous forme de fichier informatique.

OCRCertes, il existe des outils logiciels (OCR) permettant de lire du texte scanné et de le traduire en fichier texte, comme si vous en aviez refait la saisie complète au clavier d’un ordinateur. Mais ce travail est long, fastidieux et source d’erreurs, quand bien même le manuscrit originel serait correctement tapé sur papier. Nous réservons donc cette technique au cas particulier d’un auteur qui souhaiterait rééditer un de ses anciens ouvrages dont il n’aurait pas les documents informatiques correspondants.



Quels logiciels utiliser ?

LibreOffice



Tous les logiciels de traitement de texte conviennent, quelle que soit la plateforme utilisée (Mac, Windows, Linux). Citons les plus connus : Word, TextEdit, OpenOffice, LibreOffice ; ces deux derniers étant gratuits.



Quels formats de fichiers utiliser ?

Fichier .txt


Les formats des fichiers que nous pouvons traiter sont nombreux, les plus courants étant .doc .docx .odt .txt. Le format .TXT est universel et idéal pour taper le texte « au kilomètre ».


La frappe au kilomètre

Frappe au Km
C’est la bonne méthode pour saisir du texte destiné à être traité puis mis en page. Qui plus est, c’est la plus simple !

La frappe au kilomètre consiste à entrer le texte au clavier sans mise en forme, engraissement, pagination ou autres caractérisations.

Le texte et rien que le texte.

Tiret à chaque début de dialogue. Un retour de chariot uniquement à la fin d’un paragraphe, si long soit-il. Trois retours de chariot à la fin d’un chapitre.

Il ne faut en aucun cas chercher à agrémenter le texte par des espaces1 superflues, des alinéas, des lettrines, des hauts ou des bas de page et toute forme de numérotation. Ces efforts, non seulement seraient vains, mais ils viendraient compliquer considérablement le travail de mise en page en obligeant à des nettoyages multiples et souvent complexes de votre fichier. Il ne faut pas chercher ailleurs la cause de l’apparition de certains petits défauts dans la mise en page finale.

Si vous souhaitez préciser vos souhaits pour une mise en valeur particulière de tel ou tel élément de votre texte, faites-nous-en part dans un courrier ou une note séparée.


1 : En imprimerie, le mot "espace" est du genre féminin.


Recommandations

Ponctuation

Veillez à toujours orthographier de la même façon les noms propres (personnages, titres, lieux, etc.). Appliquez les règles régissant l’écriture des nombres, ordinaux et cardinaux. Respectez l’accentuation et la ponctuation.
© ART 2016                                                                                     AUTEURS DES RÉGIONS ET DES TERROIRS                                                                                           V 3.00