LES CORRECTIONS :


Il faut savoir que les documents traités en informatiques sont visualisés sur des écrans vidéo qui, tous, restituent les couleurs selon le principe de la synthèse additive des couleurs. Il s’agit du mode RVB où l’addition des 3 couleurs primaires (rouge, vert et bleu) engendre le blanc.
Or tous les modes d’impression graphique utilisent le principe de la synthèse soustractive des couleurs. C’est le mode CMJN où l’addition des 3 couleurs primaires (cyan, magenta et jaune) engendre le noir.
(note : en fait, il s’agit d’un brun foncé, ce qui amène à utiliser une quatrième couleur, le noir).


Gamut
– Équilibration chromatique des documents couleur :

Les documents, lisibles dans le mode RVB, doivent être transformés dans le mode CMJN pour l’impression. Hélas, le mode CMJN possède un registre de couleurs et de nuances nettement plus réduit que celui du mode RVB.
Il faudra donc simuler à l’écran les transformations subies par l’image lors de son passage au mode CMJN afin de veiller au risque d’écrêtage, de saturation ou d’affaiblissement des teintes et d’essayer d’y remédier autant que les lois physiques l’autorisent.



– Équilibration des documents NB :

Il s’agira principalement de régler la luminosité et le contraste des images.



– Redressement de l’horizontale des images :

Horizon faux


Les photographies comportent très souvent des éléments visuels en rapport avec l’horizon (paysages) ou l’horizontale (plan d’eau, mobilier, poteau, etc.) Si la consultation d’une photographie présentant une inclinaison ne heurte pas trop le regard lorsqu’on la tient en main, la même image, imprimée dans un livre où règnent des lignes de texte ou des colonnes, va paraître bancale et disgracieuse.



– Correction de la perspective :

Perspective faussePerspective corrigée

Nous connaissons tous ces images de monuments élevés, photographiés de bas en haut, dont les lignes verticales convergent. Là aussi, leur insertion dans un ouvrage imprimé accroît leur anormalité. Il est possible, grâce à des artifices logiciels, de « redresser les murs », tout au moins en partie, et de rendre l’image moins perturbante pour l’œil.
Note : seuls des objectifs photographiques spéciaux, dits "à décentrement", permettent de corriger les perspectives dès la prise de vue.



– Adaptation de la définition :

« Abondance de biens ne nuit pas » dit le proverbe.
Certes, le cas est assez rare où les documents numérisés dépassent de loin les besoins en nombre de pixels. Néanmoins, les utiliser tels quels pose le problème de la taille des fichiers de travail dans le logiciel de mise en page. Ces logiciels sont amenés à manipuler des quantités de données souvent énormes. Inutile de les surcharger davantage.
On procède donc, dans ce cas, à un sous-échantillonnage des données de l’image pour ramener sa définition à la valeur adéquate.




RETOUCHES :


– Le nettoyage des images anciennes:

Avant retoucheaprès retouche
Les éraflures, taches, plis ou déchirures doivent être supprimés. Le procédé consiste à recopier des parties saines de l’image, de même teinte et densité, sur les parties endommagées. Ce travail, qui s’apparente à celui des restaurateurs de tableaux, peut être TRÈS long et fastidieux. Il n’est réalisable, de façon efficace, que sur des documents en définition élevée.



– Le nettoyage des images numériques:

Par définition, ces images ne risquent pas d’être mécaniquement altérées comme une image sur papier. Toutefois, comme toute photographie, elles peuvent comporter des éléments indésirables qui n’ont pas pu être évités lors de la prise de vue : personnage, objet parasite ou saugrenu, etc. Ceci peut justifier la suppression de ces éléments indésirables.
Ce n’est pas toujours possible et ce n’est jamais aisé.



– Le détourage:

Détourage

Il consiste à « découper » dans la photo la ou les parties à conserver. C’est un procédé utile par exemple pour mettre en exergue un élément parmi d’autres, pour supprimer l’arrière-plan, pour réaliser un photomontage.
Par l’utilisation de la transparence (couche alpha) et par le jeu des calques, il est possible de pratiquer des incrustations et autres effets spéciaux.



© ART 2016                                                                                     AUTEURS DES RÉGIONS ET DES TERROIRS                                                                                           V 3.00