Le style




Syntaxe :     Étude de la façon dont les mots se combinent pour former des phrases.

Sémantique :    Discipline qui étudie les signifiés, ce dont on parle, ce que l'on veut énoncer.




MONSIEUR JOURDAIN.
- Par ma foi, il y a plus de quarante ans que je dis de la prose, sans que j’en susse rien ; et je vous suis le plus obligé du monde, de m’avoir appris cela. Je voudrais donc lui mettre dans un billet : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour ; mais je voudrais que cela fût mis d’une manière galante ; que cela fût tourné gentiment.

MAÎTRE DE PHILOSOPHIE.
- Mettre que les feux de ses yeux réduisent votre cœur en cendres ; que vous souffrez nuit et jour pour elle les violences d’un...

MONSIEUR JOURDAIN.
- Non, non, non, je ne veux point tout cela ; je ne veux que ce que je vous ai dit : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour.

MAÎTRE DE PHILOSOPHIE.
- Il faut bien étendre un peu la chose.

MONSIEUR JOURDAIN.
- Non, vous dis-je, je ne veux que ces seules paroles-là dans le billet ; mais tournées à la mode, bien arrangées comme il faut. Je vous prie de me dire un peu, pour voir, les diverses manières dont on les peut mettre.

MAÎTRE DE PHILOSOPHIE.
- On les peut mettre premièrement comme vous avez dit : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour. Ou bien : D’amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux. Ou bien : Vos yeux beaux d’amour me font, belle Marquise, mourir. Ou bien : Mourir vos beaux yeux, belle Marquise, d’amour me font. Ou bien : Me font vos yeux beaux mourir, belle Marquise, d’amour.

MONSIEUR JOURDAIN.
- Mais de toutes ces façons-là, laquelle est la meilleure ?

MAÎTRE DE PHILOSOPHIE.
- Celle que vous avez dite : Belle Marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour.

Molière - Le Bourgeois gentilhomme, II, 4


Pourquoi ignorer la leçon de ce génial auteur dramatique, qui, en quelques répliques, vous donne à penser combien une syntaxe défaillante, doublée d'un souci de complication et de pédantisme, peut engendrer un charabia indigeste ?

MolièreBoileau


Ajoutons à cela la célèbre citation de Boileau :

" Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement
et les mots pour le dire arrivent aisément."


Et tout sera dit !

© ART 2016                                                                                     AUTEURS DES RÉGIONS ET DES TERROIRS                                                                                           V 3.00